Arne Hoel, The World Bank

Guinée : CBG-01/Sangaredi

Page relative au dossier en français

Guinea / CBG-01/Sangaredi - Case Page in English

 

Plaignants
Membres des communautés locales

 

Date de soumission
Février 2019

Préoccupations
Absence de compensation pour perte de terres et de moyens de subsistance, préoccupations relatives au déplacement des populations, pollution, absence de consultation efficace du public et mécanisme de réclamation.

 

Statut du dossier

Ouvert – Ombusdsman

_____________________________________________________________________________

 

 

Aperçu général du projet

Un projet actif de la SFI avec la Compagnie des bauxites de Guinée (CBG) (« la Compagnie ») fournit un dispositif de créance prioritaire de maximum 200 millions USD au soutien de l’expansion de la mine de bauxite de Sangaredi, de l’usine de traitement et de l’infrastructure associée. La Compagnie appartient à 49 % au Gouvernement de la Guinée et à 51 % à Halco Mining Inc., cette dernière appartenant à un consortium de producteurs d’aluminium : Alcoa (45 %), Rio Tinto (45 %) et Dadco (10 %).

En février 2019, des membres de la communauté avoisinant la zone d’expansion de la mine de Sangaredi en Guinée (« les Plaignants ») ont déposé une plainte auprès du CAO avec l’appui du Centre de commerce international pour le développement (CECIDE), de l’Association pour le développement rural et l’entraide mutuelle de Guinée (ADREMGUI) et de Inclusive Development International (IDI). La plainte cite des préoccupations relatives à l’absence de compensation pour la perte de terres et le déplacement des populations, aux impacts sur les moyens de subsistance, aux dangers pour les communautés provenant des opérations de la Compagnie, et à la pollution de l’air et de l’eau. La plainte cite aussi des préoccupations au sujet du manque de consultation éclairée et de divulgation des informations et de l’inefficacité du mécanisme de réclamation de la Compagnie. La plainte est disponible dans la rubrique « voir le document » de la page web du dossier. Pour plus d’informations sur la réaction de CBG à la plainte, consulter le site Web de CBG.

 

L’intervention du CAO

Le CAO a déterminé que la plainte était admissible en mars 2019 et a commencé l’évaluation de la plainte.

 

Statut
Le dossier est en cours d’évaluation.  Un communiqué concernant le dossier est disponible en anglais et en français sous la rubrique « View Documents ».

 

Statut au 6 mai 2019


Remarque : Une évaluation par le CAO ne porte aucun jugement sur le bien-fondé des plaintes. Il s’agit plutôt d’écouter les préoccupations des personnes concernées, de comprendre les différentes perspectives et d’établir s’il est possible de traiter les préoccupations par la voie de la collaboration.